Rencontre
17/02/2021
Pierre Petiot


Pierre Petiot, peinture à l’huile sur châssis, 30 x 30 cm, 2021.


Pierre Petiot, peinture à l’huile sur châssis, 60 x 80 cm, 2021.


Pierre Petiot, peinture à l’huile sur châssis, 60 x 80 cm, 2021.

J’ai toujours apprécié travailler avec les images, celles qui m’entourent, qui suscitent pour moi une intrigue.
Parmi celles-ci, souvent, les images liées à l’archéologie.
Ces images récoltées se précisaient, et précisaient mon travail.
J’ai fini par comprendre véritablement ce qui m’intéressait, ces images avaient comme point commun ce statut de « trace » laissée par l’Homme.
Ainsi, mon travail ne consiste pas seulement à répertorier toutes ces vielles pierres, métaux gravés et morceaux d’ivoire sculptés, mais de parler avec poésie, souvent, de la trace et du passage de l’Homme, grâce à ces objets qui se retrouvent maintenant archivés et figés sur du papier.
Je me questionne avec ces images, sur ce que nous laissons comme trace derrière nous, ce qui reste et affronte le temps, et à l’inverse, de ce qui disparaît, victime du temps qui passe.
Lorsque qu’ils parviennent à perdurer, ces objets viennent à nous vides de sens, seul leurs matière à duré, faisant d’eux froideur et mystère.
Ces objets/images, constituent alors pour moi une intrigue très forte, que je cherche à retranscrire.
Dans cette courte série de peinture à l’huile, je place sur un fond brumeux et criard ces images, flottantes dans un mystère.