Un kilomètre, une heure
02/02/2021
Merlène Lozano


Merlène Lozano, Un kilomètre, une heure, 2020.

Habitante de la Villeneuve depuis peu, je profite d’être coupée du centre ville pour explorer mon quartier par la photographie. Dans ces constructions à l’architecture si étonnante, l’écoulement des jours est observable par les feuilles des arbres dont la couleur change. Elles finissent par tomber, annonçant l’hiver qui vient. J’observe la sortie des écoles où j’entend les rires des enfants, pendant que les personnes âgées sont sur les bancs, et les ados jouent au foot ou au basket. Les différents âges apparaissent de façon simultanée tandis que les saisons changent dans un processus qui roule discrètement.