Artefact
05/01/2021
Eva Prusiewicz

Eva Prusiewicz, Artefact, 2020.

Je travaille chacune de mes compositions, je les défigure mentalement, je les replace, je les assemble ou les sépare, mais surtout je joue avec les couleurs. Elles sont essentielles dans ma pratique. Je trouve qu’elles ont une force intuitive, qu’elles soient seules avec leur propre vérité ou alliées à d’autres où elles dialoguent et donnent une autre version d’elles-mêmes. Je pense chaque forme et puis je les dé-pense. Je les rend instinctives mais le sont-elles vraiment ?
Je les fais et les refais jusqu’à ce que ce soit trop et alors je les défais. Je travaille mon abstraction, par les outils, les compositions sans cesse remodelées, les essais infinis et la boulimie d’images qui me passent sous les yeux. C’est un exercice de patience mais aussi de rapidité.